• Après avoir effectué près de la moitié de mon stage au sein de Pat Carrol & Company, un cabinet d’expert-comptable et conseiller fiscal créé en 1998, il me semble intéressant de détailler les tâches qui m’ont été confiées, car elles sont intéressantes, à la hauteur de mes espérances et m’apportent beaucoup professionnellement.

     

    Pat Carroll & Company logo

     

    Ma première mission, la plus importante, est de mettre en place et gérer l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux pour développer sa notoriété, c’est du E-marketing. La finalité est de rester en contact avec les clients voir d’en obtenir de nouveau. Pour effectuer cela, il faut comprendre comment fonctionnent la visibilité et le trafic d’un site Web ou d’un blog. Ensuite il faut utiliser des outils spécifiques comme Google safe browsing, dlvr.it ou différents plug-ins. Enfin il faut publier régulièrement sur les réseaux sociaux du contenu en l’adaptant pour qu’il corresponde à l’image de l’entreprise, qu’il atteigne la cible visée, etc. En un mois, le trafic du site internet et du blog de l’entreprise a doublé.

    Ma seconde mission est de gérer le secteur français. Cela consiste à négocier auprès des banques, des entreprises, des agences immobilières, etc. Mais aussi rencontrer des clients de ce secteur. D’ailleurs dès la deuxième semaine j’ai dû assurer seul un entretien avec un client. Il faut aussi savoir analyser chaque situation, qui sont nombreuses, et résoudre les impondérables éventuels le plus rapidement possible.

    Pour conclure, ce stage comble toutes mes attentes, en aucun cas je ne regrette mon choix. J’estime également que cela m’a permis d’analyser et de comprendre le monde professionnel et les attentes que les employeurs ont pour leurs futurs employés. Sur un aspect pédagogique, cela m’a permis de mettre en pratique ce qui a été vu en cours, mais aussi d’apprendre de nouvelles méthodes et de nouveaux outils de travail.

     

    Vous pouvez visiter le site web de Pat Carroll & Company : Pat Carroll & Company

     

     


    1 commentaire
  • Jean d’Angleterre est un personnage historique appartenant à la dynastie Plantagenêt qui a vécu au cours du 12e et 13e siècle. Il est le fils de Henri II d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine. On le surnomme Jean sans Terre (John Lackland) car il ne reçut aucun fief durant le vivant de son père.

     

    L'histoire de Jean d'Angleterre marqua l'Irlande. Dans sa jeunesse il passa huit mois à gouverner la seigneurie d'Irlande. C'est lui qui ordonna la construction du château dans le quartier médiéval de Limerick, appelé château du roi Jean.

    Jean d'Angleterre

     

    Il est connu pour avoir comploté contre le roi d’Angleterre, son propre frère, Richard Cœur de Lion, lorsque ce dernier était parti pour sa troisième croisade. Lorsque Richard est retenu en captivité en Autriche, Jean en profite pour s’emparer du pouvoir. Ce sont ces évènements historiques qui ont inspiré l’épopée légendaire de Robin des bois. Lorsque Richard réussit à rentrer en Angleterre, il pardonne à Jean et le désigne comme son héritier.

    Cependant, Jean se montre maladroit à l’égard de certains barons du Poitou, de plus il est accusé d’avoir enlevé Isabelle d’Angoulême. Cela lui vaut d’être convoqué à la cour de France afin de répondre des charges portées contre lui. Il ne s’y présenta pas et cela provoqua l’application de la commise (confiscation) par le roi de France de tous ses biens continentaux. Cela déclencha une guerre entre le roi de France et la Bretagne.

    Lors du siège du château de Chalût-Chabrol en Limousin, Richard Cœur de Lion mourut. De ce fait, Jean devint duc d’Aquitaine et de Normandie, puis roi d’Angleterre. Il hérite alors et tous l’empire Plantagenêt. Mais en l’espace de cinq ans, cet empire laissé par son père s’en trouva fortement réduit, puisqu’il perdit toutes les terres continentales.

    Une fois revenu en Angleterre Jean doit affronter la révolte les barons. Ces derniers le forcent à signer en 1215 la Grande Charte. Cette dernière limite le pouvoir du roi, elle est encore de nos jours le fondement des institutions britanniques. Jean sans Terre mourut en 1216, c’est son fils Henri qui lui succéda.


    2 commentaires
  • Aujourd’hui nul n’est sensé ignorer que les pays sont confrontés à une crise économique mondiale. L’Irlande ne déroge pas à cette règle et a été touchée par cette dernière en 2008 et depuis cela a affecté directement le marché du travail dans ce pays.

     

    Face à cette crise économique les ménages ont été confrontés à des pertes d’emplois, une baisse des salaires, etc. Cela entraîne donc une hausse du chômage dans le pays, qui est passé de 3,7 % début 2008 à 14,7 % en 2011. Bien que fin 2012 nous pouvons constater une légère croissance de l’économie irlandaise, cela ne s’est pas traduit par une augmentation significative des emplois. Et il faut savoir que ces nouveaux emplois sont en grande partie à temps partiel.

    Par conséquent, bien que le nombre de travailleurs ait augmenté, le nombre d’heures de travail réalisées a en réalité diminué. Cela engendre un problème de société, car un tiers de ces emplois à temps partiel est occupé par une personne se qualifiant de sous-employée, ce chiffre a considérablement augmenté ces dernières années.

    Depuis cette crise économique beaucoup de secteurs comme la production de biens, de services et le secteur industriel essuient une perte d’emplois. En revanche depuis 2011 le secteur de la construction a réussi à stabiliser le nombre d’emplois et les secteurs de l’agriculture et de la pèche ont même vu croître ce nombre.

     

    Marché de l'emploi Irlandais

     

    Actuellement en Irlande la demande extérieure reste faible, de plus les recettes fiscales nationales diminuent ce qui laisse présager au mieux à court et moyen terme une faible croissance. Par conséquent, le marché de l’emploi ne va pas s’accroître rapidement mais poursuivra une faible évolution. Cependant celle-ci ne sera pas la même selon de secteur.


    2 commentaires
  • Lorsque vous vous déplacez dans un pays étranger, il est toujours intéressant de savoir quels sont les monuments, les lieux qui représentent son patrimoine historique. En Irlande les lieux touristiques ne manquent pas. Près de Limerick nous pouvons en sélectionner cinq.

     

    Si comme moi vous êtes un passionné d’aviation, le Foynes flying boat museum vous ouvrira ses portes. Ce musée retrace l’histoire de l’hydraviation du temps où Foynes était la métropole de l’aviation. Vous pourrez visiter par ailleurs le cockpit d’un vieil hydravion.

     

    Foynes flying boat museum

     

     

    L’incontournable château du roi Jean dont la construction fut ordonnée par le roi John Lackland. Cette forteresse du style anglo-normand se situe sur King’s Island à Limerick, aujourd’hui ce château, que l’on peut intégralement visiter, est un musée retraçant son histoire.

     

    King John’s Castle

     

     

    Le stade de rugby de Thomond Park intéressera tout particulièrement les fans de ce sport puisque l’unique équipe irlandaise ayant battu les All Blacks, le Munster, y est résidante. Il intègre également un musée consacré exclusivement au Munster.

     

     

    Thomond Park

     

     

    Le Traité de Limerick marque la fin de la guerre entre le nouveau roi d’Angleterre Guillaume III d’Orange et son prédécesseur Jacques II. Ce serait sur une pierre appelée Treaty stone qu’il aurait été signé, c’est elle qui est au sommet de ce monument.

     

    Treaty stone

     

    Les falaises de Moher représentent un lieu touristique unique en Irlande. Longues de huit kilomètres pour une hauteur de plus de deux-cents mètres. Elles ne manqueront pas de vous donner le vertige.

     

    Falaises de Moher

     

    Bien sûr la région de Limerick ne se résume pas à ses cinq lieux touristiques, néanmoins pour moi ce sont les plus intéressants et les plus représentatifs.


    4 commentaires
  • En tant qu’étudiant à l’ECE (Groupe INSEEC) je dois réaliser un stage de trois mois à l’étranger. C’est ainsi que je vais séjourner en Irlande, plus précisément à Limerick afin de créer un département marketing au sein d’un cabinet comptable. Je serai également le responsable France de cette entreprise.

     

    Pour commencer ce stage de deuxième année dans les meilleures conditions, j’ai dû m’organiser et prévoir certaines choses avant le départ.

    Deux éléments sont primordiaux, le premier est de vérifier que l’on possède tous les documents nécessaires pour séjourner dans le pays, dans mon cas une pièce d’identité suffit. Le deuxième est de trouver un logement. Pour ma part, ce ne fut pas une tâche difficile puisqu’à Limerick il y a beaucoup d’étudiants, par conséquent les opportunités de logement sont nombreuses (familles d’accueil, villages étudiants, chambre étudiante, etc.). Il faut toutefois ne pas se précipiter dans son choix, car ce ne sont pas toujours des lieux agréables à vivre et économiques (sanitaires en commun, électricité à payer à la semaine, coûts des transports pour aller au travail, etc.).

    Il faut également organiser le voyage pour se rendre sur place et revenir. Comme mon stage se passe en Irlande, il a fallu que je prenne deux avions différents et un bus pour me rendre à Limerick. Acheter ses billets d’avion aller-retour et en avance permet de faire des économies non négligeables, il faut donc y penser ! Pour choisir la bonne compagnie de bus qui me permettrait d’aller de Dublin à Limerick, j’ai simplement demandé à mon maître de stage laquelle prendre.

    Vient ensuite la préparation de la valise et tout ce que l’on va utiliser là-bas. Il faut penser à tout comme des vêtements adaptés au temps et à la saison, les adaptateurs pour les prises étrangères, les frais bancaires éventuels, les assurances nécessaires, prendre en compte les surtaxes du forfait de téléphone à l’étranger et voir s’il ne serait pas plus judicieux de prendre un forfait sur place. Il faut également faire attention aux réglementations quand on prend l’avion (poids des bagages, objets interdits, etc.).

     

    Falaises de Moher

    Je vous conseille de préparer une checklist, cela vous permettra de ne rien oublier et de savoir ce qui a été fait à l’aller comme au retour.


    5 commentaires